Le Nyiragongo, un chaudron de lave éternel de 1000°C


Ce lac ardent est localisé au centre de l’afrique dans la RDC (République Démocratique du Congo), à  l’intérieur du parc national des Virunga qui se trouve à cheval sur les frontières de la RDC avec l’Ouganda et le Rwanda. C’est la plus ancienne et la plus diverse des zones protégées d’Afrique et elle abrite environ un tiers de la population mondiale de gorilles de montagne sauvages.

Le Nyiragongo est en activité permanente depuis 2002, ce qui lui donne le titre de volcan le plus actif d’Afrique. Ses éruptions sont imprévisibles, et lorsque celles-ci se produisent, la lave brûlante est poussée vers la surface à partir d’une chambre magmatique située au plus profond du volcan, où elle libère son gaz, se refroidit et redescend: ce mouvement convectif perpétuel crée un bruit de grondement comme une chute d’eau, ponctué de fortes explosions de gaz qui propulsent des bombes de lave brûlante à plus de 10 mètres de hauteur. 

Il n’y a que cinq à huit lacs de lave sur Terre. S’il y en a si peu, c’est parce que les conditions requises pour en créer un sont très inhabituelles. “Il faut une chambre magmatique très proche de la surface, reliée par un système de puits volcaniques ouverts qui permettent au magma de remonter. Il faut aussi que la lave soit de bonne consistance : celle-ci contient moins de 50 % de silice, ce qui la rend coulante (la lave qui contient plus de silice est beaucoup plus collante). Ces conditions sont peu fréquentes et difficiles à maintenir dans le temps. C’est pourquoi les lacs de lave, surtout ceux qui sont permanents comme celui du Nyiragongo, sont si rares.” a déclaré le volcanologue Kenneth Sims.

source: https://www.bbc.com/afrique/region-55767940

Zineb Chebihi, 5B

Previous Qui est le nouveau président des Etats-Unis ?
Next Bouleversement en Tunisie…

No Comment

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *