Alexandre Dumas : un auteur pas si exceptionnel ?


Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Cristo, La Tulipe Noire… Nous connaissons tous au minimum un de ces ouvrages, ou a fortiori, nous en avons déjà entendu parler. Et tout le monde connaît son auteur, l’inoubliable Alexandre Dumas. Mais… Combien d’entre vous savent qui est Auguste Maquet ?

Vous l’avez peut-être vu venir, Alexandre Dumas est accusé d’avoir utilisé Auguste Maquet en prête-plume, c’est-à-dire que Dumas ne faisait que signer des récits qui ne provenaient pas de lui. Coup dur pour certains, pures théories pour d’autres, ce qui est sûr c’est qu’un procès a bel et bien opposé ces deux hommes littéraires.

    Tout commencerait, lorsque le jeune Maquet désira publier une de ses pièces, mais on ne voulut pas de lui. Conseillé par son ami, Gérard de Nerval, il confie son œuvre à Dumas. Celui-ci la remanie et la redonne à Maquet sans la signer. Se sentant redevable, il lui offre un roman que personne n’avait voulu publier, parce que son nom n’était pas suffisamment connu. S’en suivit une collaboration fructueuse entre les deux auteurs où Alexandre signe les œuvres seul, sans pour autant qu’Auguste ne s’en plaigne. 

Maquet s’occupe des recherches historiques et écrit les premiers jets ; Dumas change quelques mots, remanie le tout et signe. Certains iront même jusqu’à dire que Dumas n’a fait que déposer son nom, mais cela reste à prouver. Il est à dire, une ligne signée par les deux auteurs vaut bien moins que quelques mots écrits par Alexandre. 

Quoi qu’il en soit, les procès s’enchaînèrent et cette collaboration prit fin. Maquet obtint l’argent qu’il réclamait mais il ne put être reconnu pleinement en tant que coauteur.

Mariam Gharbi, 2B

Previous Nuit des lectures : 2ème édition
This is the most recent story.